Fin de la terre (Finistère),

installation 2014 photographie argentique 30x30 cm, bois, verre alluminum.  

Capture d'écran 2018-11-21 18.57.31.png
Capture d'écran 2018-11-21 18.57.53.png

Je laisse entrevoir « Finistère » à travers le filtre vieilli. Un verre préalablement déposé en bord de mer et abandonné aux attaques des éléments. Le spectateur découvre deux images d’instants capturés de la grève bretonne. Il regarde à travers ce qu’on peut reconnaître comme un prélèvement, un échantillon de l’action du paysage sur le verre. L’ombre des algues posées sur la vitre reflette sur l’image un nouveau paysage et donne à lire le vécu du verre. La perception des images est enrichie et complétée par ce filtre et ajoute des sensations subtiles comme le souffle de l’air iodé, l’odeur des algues et le son de l’écume qui pétille. Ces sensations s’ajoutent à un ensemble de souvenirs plus affectifs ou littéraires associés à cette idée poétique de la fin de la terre...